Menu
7sur7senegal.com
7sur7senegal.com

La Tumeur extirpée de son organisme, le Parti Socialiste se porte mieux… Par Ibra Fall*

Quand Agrippinus était Gouverneur, il tentait de persuader ceux qu’il avait condamnés qu’il fallait qu’ils le soient car « disait-il », ce n’est pas comme un ennemi ni comme un brigand que je rends mon jugement contre eux, mais comme un curateur et un protecteur de même que le Médecin réconforte le patient qu’il opère et le persuade de se livrer de lui-même à l’opération Epictète



La Tumeur extirpée de son organisme, le Parti Socialiste se porte mieux… Par Ibra Fall*
Le chapitre 01 de la circulaire numéro 001/2013/SG/PS/ du 23 février 2013 déterminant les conditions d’organisation des opérations de renouvellement des instances et du Congrès Ordinaire du Parti Socialiste est clair et sans équivoque. Jugeons-en :

« De 2000 à 2012, nous avons incarné une opposition radicale au pouvoir libéral d’Abdoulaye Wade. Nous avons été de tous les combats avec toutes les forces vives de la Nation pour l’avènement d’une nouvelle ère. Notre adhésion aux Assises nationales, à Bennoo Siggil Sénégal et au M23 participe de ce combat, et notre formation politique y a enregistré une présence et une participation remarquable à tous les niveaux et à toutes les étapes.

La nécessité des alliances s’est imposée à nous, sans que l’on n’ait perdu de vue l’importance de notre identité, ni dilué notre doctrine en matière de développement économique et social : le socialisme démocratique. Ces choix ont mis à l’épreuve la solidité de nos positions, la sincérité de nos engagements et une bonne intelligence de l’équilibre à tenir entre les intérêts de parti et ceux de la Nation, sans que le Parti socialiste n’ait jamais failli. C’est donc tout naturellement que nous avons adhéré à Bennoo Bokk Yakaar lors du second tour de l’élection présidentielle et que nous sommes allés sous cette bannière aux élections législatives.

Dès lors que nous sommes associés à l’exercice du pouvoir, notre responsabilité de parti est interpellée quant à notre posture et nos obligations. » Fin de citation

Voilà décrits en 2013 par l’unique voix autorisée, dans un cadre légal et approprié, la ligne du parti qui a choisi de demeurer dans la coalition Benno Book Yaakar, le contexte ainsi que les circonstances qui ont guidé ce choix responsable qui lui impose de rendre compte solidairement de l’action du gouvernement. Le Parti Socialiste ne peut dévier de cette voie qu’il a tracé en toute responsabilité, sans se trahir lui-même et trahir ses alliés. Il reste dans la coalition, par devoir. C’est cela la loyauté.

Avant de s’engager dans les opérations de renouvellement des instances de base la même année, nos ex camarades ont reçu la circulaire citée plus haut et qui leur en a donné l’autorisation.
L’ont-ils lu ? l’ont-ils compris ? Nul responsable n’est censé ignorer…

Dans tous les cas ils ont failli en chahutant le parti, celui qui l’incarne pour avoir été élu par la base à l’occasion des opérations de renouvellement de ses instances et du congrès ordinaire qui en a découlé. Ils ont également refusé de se soumettre aux dispositions de ses statuts et règlement intérieur validés par ces mêmes renouvellements et congrès dont l’organisation dans des conditions réunissant la transparence et la démocratie, s’est faite sous la supervision de leur leader et à la fois, notre ex secrétaire national chargé de la vie politique du parti socialiste et de la mort politique de son secrétaire général.

Pire, ils ont voté et donné des consignes de vote contre le parti socialiste et sa coalition. Dans les médias comme dans leurs rassemblements, ils dénigrent en permanence le parti qu’ils dépeignent sous des traits hideux tout en boycottant et minimisant ses instances comme le secrétariat exécutif national par exemple. Ils ont créé une organisation politique concurrente et sollicité les suffrages des sénégalais en coalition avec d’autres partis adversaires naturels du PS Ils ont assumé l’agression du 05 Mars 2016 en déclarant à travers un de leurs porte-parole « que la prochaine fois ils iront sortir le secrétaire général du trou des… ».

Leur présence au sein du parti ne se justifie ni ne s’explique désormais que par la détention de la carte de membre. Leur exclusion par le bureau politique est une réponse à une demande forte et persistante, hautement justifiée et formulée à la fois par les secrétaires généraux de cordinations agacés, indignés, et le Secrétariat Exécutif National. Bien sûr, les renégats s’en lamentent comme des putois que l’on égorge avec le soutien de journalistes de mauvaise foi comme Cheikh Yerim Seck qui nous apprend que « Tanor est un roi sans royaume ».

C’est un non-sens, et je retiens difficilement mon envie d’ajouter : « sans frasques ni condamnation pour délit de mœurs, qui ne fréquente pas les hôtels à Dakar, qui ne doit pas sa liberté à une grâce présidentielle, et qui n’a jamais rançonné des chefs d’Etat. Le prince des socialistes Ousmane Tanor Dieng, soutenu avec dévouement par le brillant et pertinent Serigne Mbaye Thiam, a su braver les tempêtes pour préserver le navire socialiste du naufrage, le mener à bon port et l’amener à susciter à la fois de la convoitise de l’admiration et de la haine pour celui qui l’incarne.»

Cette exclusion des renégats est également une action de salubrité. Elle est sanitaire en ce que les sociétés, les entreprises économiques sociales ou politiques, comme l’humain, sont prédisposées à la maladie. Le parti socialiste avait besoin, en urgence, de se débarrasser d’une tumeur localisée principalement dans la partie ouest de son corps. La menace d’une métastase et d’un cancer est ainsi écartée car la mauvaise parole peut se répandre sur l’étendue du territoire national et emporter des militants et sympathisants de bonne foi.

« Seytané wakhoul deugue wayé yakhna khél« .

Le parti socialiste a extirpé la tumeur de son organisme et évité le cancer qui risquait de l’atteindre. Il a décidé de remettre à chaque condamné une notification individuelle de son exclusion. C’est la bonne démarche car l’adhésion au parti est un acte individuel également.

Il s’en porte déjà mieux car, depuis, la maison du parti ne désemplit pas. Les unions régionales s’y bousculent pour rencontrer à tour de rôle le secrétaire général, le président Ousmane Tanor Dieng afin de faire acte d’allégeance, de se pencher sur des sujets sérieux comme la vente des cartes de membre, le renouvellement des instances, l’organisation du prochain congrès ordinaire etc. La page de la dissidence ainsi tournée, nos ex camarades doivent faire face à un nouveau défi : prouver que la base du parti est avec eux en la canalisant ailleurs.

L’occasion leur est donné de montrer à la face du monde que leurs bases politiques sont plus populaires que les 117 (sur 138) coordinations qui ont choisi de poursuivre le compagnonnage dans la coalition BBY. A défaut, comme l’épouse infidèle répudiée ou le bébé turbulent sevré ils devront se rendre à l’évidence et se donner les moyens d’une existence nouvelle.
C’est donc comme un curateur et non comme un ennemi que le Parti socialiste a rendu son jugement.

Nous présentons nos condoléances à la communauté Mouride suite au rappel à Dieu du Khalife Général Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké. Que Dieu le garde dans le meilleur de son paradis et veille sur son successeur Serigne Mountakha Bassirou Mbacké

* Secrétaire général 22me coordination B
Chargé de la communication de l’union départementale de Pikine
Parti socialiste
Ibra.fall0553@gmail.com

Le contenu que vous venez de lire est une contribution:
L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.

Senego.com n'endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d'utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l'information et l'utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d'utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.


source:senego
Jeudi 25 Janvier 2018