Menu
7sur7senegal.com
7sur7senegal.com

Elections au Nigeria: le comptage des votes est en cours

Malgré les pressions suite au report in extremis et les difficultés logistiques auxquelles la Commission électorale était confrontée ces derniers jours, les Nigerians ont pu voter samedi 23 février dans de relatives bonnes conditions pour l'élection présidentielle ainsi que les législatives et sénatoriales.



Electeurs, observateurs et agents électoraux sont unanimes sur un point : cette journée de vote s’est plutôt bien déroulée. Le système biométrique mis en place en 2015 déjà pour identifier les électeurs a permis une certaine fluidité.

Plusieurs dysfonctionnements ont toutefois été signalés à plusieurs endroits : retard de l’ouverture de certains bureaux de vote, l’absence de bulletins pour les législatives dans certains centres et des foyers de violences à Rivers, Lagos et Maiduguri.

« Les Nigérians ont prouvé ce samedi qu'ils étaient résilients et très patriotes. Dans l'ensemble des bureaux de vote où nous nous sommes rendus, les gens se sont déplacés pour voter, ce qui est très positif, se félicite Samson Itodo, directeur exécutif de l'ONG Youth Initiative for Advocacy, Growth & Advancement (Yiaga Africa), qui a déployé plus de 3 906 observateurs dans des bureaux de vote stratégiques du pays. Il y avait beaucoup d'enthousiasme, surtout chez les jeunes qui votaient pour la première fois. Mais ce qui revient systématiquement, ce sont les problèmes logistiques. On a compilé les informations : à 10h, samedi matin, seulement 41% des bureaux de vote avaient ouvert. C'est très fâcheux, en dépit du report d'une semaine, nous avons encore eu des soucis logistiques, même si la Commission électorale a étendu la durée d'ouverture des bureaux qui avaient ouvert avec du retard. »

Dépouillement et compilation

Mais il faut dire que les contraintes pour ce scrutin grandeur nature étaient considérables : 72 millions d’électeurs, près de 120 000 bureaux de vote à pourvoir. « La Commission électorale est parvenue à relever le défi logistique », affirme Dolapo Adelana, un observateur de la vie politique. Reste, conclut cet éditorialiste, à voir comment l’INEC va gérer la compilation des résultats.

« Jusque-là, elle a prouvé sa réactivité durant le vote, mais vous savez, le moment critique de nos élections a lieu au moment de la compilation des résultats, souligne Samson Itodo de l'ONG Yiaga Africa. Jusqu'à quel point ce processus sera-t-il transparent ? C'est ce qui déterminera si ces élections sont crédibles, car on sait que les résultats sont souvent changés pendant cette opération. »
Dimanche 24 Février 2019
7sur7senegal



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Mai 2019 - 20:49 Shooting DAY DTM : Réaction de Banda

Vendredi 10 Mai 2019 - 20:47 Shooting DAY DTM : Anta Fall