Menu
7sur7senegal.com

Tabaski 2017: L’affaire Assane Diouf se taille la part du Lion dans les différents sermons



Tabaski 2017: L’affaire Assane Diouf se taille la part du Lion dans les différents sermons
L’actualité socio-politique du Sénégal a été très dense ces derniers jours. Les débats ont été notamment alimentés par l’Affaire Assane Diouf qui entre son rapatriement sur Dakar, son arrestation puis sa libération par la Dic et ses toutes premières sorties médiatiques au Sénégal, aura beaucoup défrayé la chronique. Du coup, avec la Tabaski pratiquement tous les sermons ont été orientés dans cette direction.

Dans leurs prêches, les Imams dans leur majorité n’ont pas manqué d’aborder ou même de toucher du doigt ce phénomène pour dire que l’Affaire Assane Diouf est devenu un débat national qui passionne les Sénégalais selon leurs positions sur cette polémique. Nombreux ont été les religieux qui ont condamné cette nouvelle forme d’opposition qui consiste à insulter tout va sur les réseaux sociaux. Une pratique désapprouvée par l’Islam qui recommande toujours la retenue et le sens de la mesure dans la façon d’exprimer sa pensée ou de transmettre son message.

Parmi les Imams qui se seront le plus illustrés dans cette fatwa conjuguée contre les injures, figure en premier rang Mame Libasse lahi.

Dans son sermon, le religieux de Yoff a axé son intervention sur la clémence de l’Etat dans les affaires Assane Diouf et Sémi Keba, le premier pour ses insultes à l’encontre de Macky Sall et de son régime, le second pour avoir osé brûlé un billet du Franc Cfa en public à la place de l’Obélisque. Selon le religieux, il y’a des dérives qu’on ne peut pas pardonner, et l’état ne saurait faire preuve de clémence concernant certains écarts. Sinon estime t-il ce serait faire preuve de manque d’autorité et cela mène droit au mur.
Une manière pour les religieux d’exprimer leurs inquiétudes à propos de ces dérives devenues banales sur les réseaux sociaux et qui selon eux montrent à suffisance que les signaux sont rouges. Seront ils écoutés? That is the question…
Avec SENEGO
Dimanche 3 Septembre 2017