Menu
7sur7senegal.com

PLAIDOYER POUR UNE MEILLEURE CONSIDÉRATION POUR LES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE



PLAIDOYER POUR UNE MEILLEURE CONSIDÉRATION POUR LES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE
 La conseillère spéciale du président de la République, Aïssatou Cissé, a plaidé, lundi, à Maka Toubé, dans la commune de Gandon, pour plus de considération à l’égard des personnes à mobilité réduite. 
 
Elle a rappelé que le chef de l’Etat, Macky Sall, a mis en place ‘’une politique sociale salutaire à l’endroit des personnes à mobilité réduite’’. Celle-ci vise à leur assurer une meilleure accessibilité aux lieux publics et à favoriser la levée des barrières pour leur ‘’permettre de mieux se mouvoir dans la société et participer pleinement et activement avec dignité au développement’’ du pays, a précisé Mme Cissé.
 
Elle s’exprimait lors de la cérémonie de dédicace du livre-roman d’El Hadji Alioune Ngom, un enseignant vivant avec un handicap. ‘’De l’Hileer à la chaise roulante, ou le destin d’un enseignant’’ est le titre de cet ouvrage édité par les éditions Harmattan.
 
La conseillère spéciale du chef de l’Etat a loué le ‘’courage et l’abnégation’’ de l’auteur ‘’qui n’as pas baissé les bras, après avoir traversé des épreuves dures qui ont fini par le clouer sur une chaise roulante, après une brillante carrière au service de l’éducation’’.
 
‘’Désormais, vous êtes entré dans les cieux des panthéons immortels à jamais, car Birago Diop disait que les morts ne sont pas morts, parce que leurs œuvres resterons toujours vivantes parmi nous’’, a-t-elle ajouté.
 
L’auteur, Alioune Ngom, est largement revenu sur son roman, qui retrace sa vie depuis son jeune âge. 
 
Pour le préfacier, le Pr Banda Fall, de l’université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB), ce livre très riche en enseignement doit être enseigné aux élèves, aux étudiants et même aux enseignants, afin qu’ils s’inspirent de l’auteur. Selon lui, l’auteur n’a pas perçu son infirmité comme handicap, ou une quelconque barrière.
 
S’adressant aux étudiants et aux jeunes enseignants, ce dernier les a invités à ‘’oser affronter l’avenir’’. Il les a également exhortés à s’imprégner des maux de sa société, afin de pouvoir y apporter des solutions et partant, contribuer au développement de leur pays, tout en continuant d’apprendre, car selon lui, ‘’un enseignant qui cesse d’apprendre, doit cesser d’enseigner’’.
Avec APS
Mardi 5 Septembre 2017



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Septembre 2017 - 22:40 Khalifa Sall devant la Cour suprême ce jeudi 21