Menu
7sur7senegal.com

MAME THIERNO DIENG RÉAFFIRME L’ENGAGEMENT DU GOUVERNEMENT EN FAVEUR DE L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE



MAME THIERNO DIENG RÉAFFIRME L’ENGAGEMENT DU GOUVERNEMENT EN FAVEUR DE L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE
 Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mame Thierno Dieng, a réaffirmé jeudi à Dakar l’engagement du gouvernement sénégalais à travailler au développement des énergies renouvelables pour permettre au pays d’atteindre l’efficacité énergétique.
 
M. Dieng, présidant l’ouverture d’un forum sur l’efficacité énergétique, a évoqué la mise en œuvre du Fonds pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (REEF, en anglais) un partenariat impliquant le Fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS), L’Institut mondial pour la croissance verte (GGGI) et la Banque mondiale.
 
Cette initiative devrait contribuer "à l’effort de développement énergétique engagé par l’Etat du Sénégal, avec un accent particulier qui sera mis sur la réalisation et la diversification du mix énergétique", a indiqué le ministre de de l’Environnement et du Développement durable.
 
Il a souligné la nécessité de "repenser notre façon de financer le secteur privé pour répondre aux enjeux énergétiques’’, estimant que cela ne relève "pas seulement un slogan", selon Mame Thierno Dieng.
 
Cette perspective relève aussi de l’engagement des autorités sénégalaises dans "l’accélération de la croissance verte en s’appuyant sur des approches globales et inclusives capables d’impulser un développement économique fort, respectant les durabilités environnementales", a-t-il ajouté.
 
"La création des emplois et services verts issus des impacts directs et indirects de ce type de fonds, fait du REEF une initiative à saluer", a dit M. Dieng, en présence du directeur général de l’Institut mondial pour la croissance verte (GGGI), Frank Rusberman, et du directeur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique à la Banque africaine de développement (BAD), Ousseynou Nakoulima. 
 
Selon Serigne Diakhoumpa, directeur exécutif en charge de la levée de fonds au FONSIS, le Fonds pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique ambitionne de mobiliser "50 millions de dollars avant le premier trimestre de 2018", "l’objectif global" du REEF étant d’atteindre "200 millions de dollars" dans 24 mois environ.
 
"Ceci permettra de financer un total de 660 millions de dollars en projets d’investissement, soit près de 370 milliards de francs CFA", a précisé M. Diakhoumpa. 
 
Le chargé des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique à la Banque africaine de développement note lui que l’institution financière africaine s’est fixée pour objectif de "l’accès universel à l’électricité à l’horizon 2025".
 
Dans cette perspective, la BAD "est disposée à soutenir les institutions locales et le secteur privé qui doivent porter toutes les initiatives de développent national", a-t-il indiqué.
Avec APS
Jeudi 12 Octobre 2017