Menu
7sur7senegal.com

Fatick : le choix de projet à financer par l’Anpej, le Conseil régional de la jeunesse accuse Mamadou Lamine Dieng de favoritisme

Le torchon brule entre le président du Conseil régional de la jeunesse de Fatick, Cheikh Day Faye et le Dg de l’Anpej, Mamadou Dieng. Le premier accuse le second de politiser le choix des bénéficiaires de projets devant être financer par la structure chargée de promouvoir l’emploi des jeunes au Sénégal.



Fatick : le choix de projet à financer par l’Anpej, le Conseil régional de la jeunesse accuse Mamadou Lamine Dieng de favoritisme
La façon dont sont choisis des projets devant être financés par l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (Anpej), a fini de mettre les jeunes de la région de Fatick dans une colère noire. Le président du Conseil régionale de la jeunesse (CRJ) de Fatick qui faisait face à la presse, hier, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. 

En effet, Cheikh Day Faye a dénoncé avec véhémence « le manque de transparence et la politisation » qui entourent le choix desdits projets et dont le seul responsable à ses yeux, se trouve être le directeur général de l’Anpej, Mamadou Lamine Dieng. « Le vendredi dernier, lors de la réunion du comité régional de la sélection mis en place par le gouverneur- une réunion que nous avons boudée du reste- nous avons constaté que sur les 203 projets transmis par l’antenne régionale de Fatick à la direction générale de l’Anpej, il n’y a que 82 qui ont été sélectionnés et nous sont retournés pour en choisir ceux qui, en définitive, devront bénéficier du montant de 100 millions de francs Cfa. 

Mais on se demande même d’où viennent ces 82 projets qui ont été sélectionnés parce que nous avons constaté qu’aucun des projets de jeunes déposés au niveau des Conseils communaux de la jeunesse et envoyés à la direction générale de l’Anpej avant et pendant les vacances citoyennes, n’est revenu », a renseigné M. Faye. 

Lequel se dit convaincu que ces 82 projets qui sont retournés à la base, ont été choisis sur recommandation de leaders politiques, qui en ont fait bénéficier à leurs proches avec la complicité du Dg de l’Anpej. Il donne sa preuve : « Parmi les projets sélectionnés, nous sommes tombés sur celui de la sœur d’un leader politique, en l’occurrence Amath Diouf (Ndlr : président du mouvement dénommé Jeunesses boucliers de la République) qui d’ailleurs, n’est pas le seul », accuse-t-il. 

Outre son courroux occasionné par le choix « nébuleux » des bénéficiaires de ces financements, Cheikh Day Faye a aussi fait part de sa désapprobation par rapport à la répartition géographique des projets sélectionnés. « Parmi ces 82 projets, les 39 sont destinés au départements de Fatick, 26 au département de Foundiougne et 17 au département de Gossas. Mais le problème est que sur les 39 du département de Fatick, les 28 sont localisés dans la commune de Fatick et le reste est reparti entre les communes de Diarrére et de Tattaguine. 

Ce qui fait que sur les 17 communes que compte le département de Fatick, il n’y a que trois qui sont touchées. Il en est de même pour les départements de Gossas et de Foundiougne », fulmine-t-il. Avant de renchérir : « nous déplorons cela parce que nous nous attendions à ce que chaque commune puisse bénéficier d’au moins un projet, comme c’est le cas au niveau des autres régions. Ce, d’autant plus que dans toutes les communes de la région, des projets ont été déjà déposés par des jeunes » dit-il, écœuré. ; 
Par ailleurs, le chef de file des jeunes de la région de Fatick qui, sur la demande de ses mandants, envisage d’organiser prochainement dans la capitale du Sine, une grande marche de protestation, a invité le chef de l’Etat, Macky Sall, à revoir sa politique de jeunesse dans sa région d’origine. 

Pas de réponse du Dg de l’Anpej 

Toutes nos tentatives d’entrer en contact avec le Dg de l’Anpej pour recueillir sa version des faits, ont été vaines. Apres avoir cherché vainement à le joindre par téléphone, votre serviteur lui a envoyé un Sms qui est resté sans réponse. 
Mardi 12 Septembre 2017
Mohamed Ndour