Menu
7sur7senegal.com

COUD : Une ardoise de 10 milliards de F Cfa et 1,7 milliard pour des «dépenses du personnel» en trois mois

Le rapport d’exécution budgétaire des établissements publics, des agences et structures administratives similaires ou assimilé en date du 31 mars 2017 révèle que 26,85 % des dotations réservées à la prise en charge des dépenses de personnel, soit un montant de 1 765 292 559 francs CFA, ont été consommés dans les trois mois de l’exercice budgétaire au Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) qui traîne une dette de 10 369 637 222 francs CFA.



COUD : Une ardoise de 10 milliards de F Cfa et 1,7 milliard pour des «dépenses du personnel» en trois mois
Selon le rapport obtenu par Libération, le budget initial du COUD, arrêté à 22 437 000 000 francs CFA, est constitué à hauteur de 87,34 % par des subventions de l’Etat, soit un montant de 19 596 000 000. La section fonctionnement absorbe 84,01% des crédits ouverts, soit 18 849 700 000 francs CFA alors que l’investissement est projeté à 3 587 300 000 francs CFA, soit 15,99 % du budget. 
Les charges de personnel représentent 34,88 % du budget de fonctionnement avec des crédits ouverts à hauteur de 6 575 420 000 francs CFA. 
L’analyse de l’exécution révèle un rythme de consommation des crédits plus soutenu que celui de mobilisation des ressources. En effet, les ressources mobilisées s’établissent à 8 587 141 292 francs CFA au terme du premier trimestre, soit un taux de 38,27 % alors que le niveau de consommation des crédits se situe à 40,67 soit un montant de 9 126 061 941 francs CFA. 
Dans le même registre, 26,85 % des dotations réservées à la prise en charge des dépenses de personnel, soit un montant de 1 765 292 559 francs CFA, sont consommés dans les trois mois de l’exercice budgétaire. 
La dette du COUD est arrêtée globalement à 10 369 637 222 francs CFA. Elle est constituée comme suit : dettes fournisseurs : 2 727 409 987 ; dettes fiscales : 5 427 851 805 ; dettes sociales : 2 214 375 430. 
Pour le Centre des œuvres universitaires régional de Saint-Louis, le budget est arrêté à 5 649 652 625 FCfa. Les subventions de l’Etat, prévues pour un montant de 4 325 915 000, constituent 76,57 % de ces prévisions. Le fonctionnement absorbe 88,62 % des crédits ouverts, soit 5 006 985 000 francs Cfa alors que le budget d’investissement s’établit à 642 667 625, soit 11,38 % du budget. 
Les crédits ouverts pour les charges de personnel se chiffrent à 2 241 000 000 et représentent 44,76 % du budget de fonctionnement. 
A la date du 31 mars 2017, les ressources mobilisées s’élèvent à 1 837 888 590 francs CFA, soit un niveau de réalisation de 32,53 %. Le niveau de consommation des crédits ressort légèrement supérieur sur la même période à 34,94 %, soit une exécution de 1 973 961 704 francs CFA en valeur absolue. La dette du CROUS, qui s’élève à 4 594 803 415 francs CFA, est composée des dettes fournisseurs pour 2 923 483 275 francs CFA et dettes fiscales arrêtées à 1 671 320 140 francs CFA.
Lundi 4 Septembre 2017
Avec Liberation