Menu
7sur7senegal.com

CÉDÉAO : LE SÉNÉGAL S’ENGAGE À FACILITER LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS

Le Sénégal a signé avec la Task Force de la Cédéao sur le schéma de libéralisation des échanges (TF/SLE) un accord dans lequel il s’engage à assurer la libre circulation des personnes et des biens



CÉDÉAO : LE SÉNÉGAL S’ENGAGE À FACILITER LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS
Il s’agit d’un "aide-mémoire" consacré à la libre circulation des personnes et des biens, ont précisé les deux parties.
 
L’accord a été signé par le ministre de l’Intégration africaine, Mbagnick Ndiaye, au nom du Sénégal, et le président de la TF/SLE, le général nigérien Salou Djibo, pour le compte de la Cédéao.
 
Mbagnick Ndiaye a rappelé l’importance pour le gouvernement sénégalais de faire de la libre circulation des personnes et des biens "une réalité".
 
La Task Force sur le schéma de libéralisation des échanges de la Cédéao effectue au Sénégal une mission de plusieurs jours durant lesquels elle va "faire l’état des lieux" de la politique sénégalaise de libre circulation des personnes et des biens.

Elle a effectué des visites de terrain et a rencontré des acteurs de la mise en œuvre du schéma de libéralisation des échanges, notamment les douanes et la police.
 
"Vous venez de rencontrer toutes les structures impliquées dans ce dossier. Nous prenons acte de vos recommandations et allons faire en sorte qu’elles soient appliquées", a promis M. Ndiaye à Salou Djibo et à ses collaborateurs.
 
Le président de la TF/SLE a déploré "les tracasseries douanières et policières" exercées au Sénégal sur les corridors et les frontières.
 
Au Sénégal, "beaucoup de postes de contrôle et de sécurité se transforment très souvent en postes de racket", a dénoncé le général Djibo, ancien président du Niger.
 
"Ce ne sont pas uniquement les forces de défense et de sécurité" qui ralentissent la circulation des personnes et des biens, mais aussi les transporteurs et les voyageurs, qui ne sont pas quelquefois en règle, a-t-il précisé.

Il a invité les acteurs concernés à "la discipline" et au "respect" des engagements pris par le Sénégal en matière de libre circulation des personnes et des biens.
 
Salou Djibo a par ailleurs appelé les autorités sénégalaises à contribuer à faire de la libre circulation "une réalité au sein de la Cédéao".
Vendredi 6 Octobre 2017
7sur7senegal