Menu
7sur7senegal.com

Appel au dialogue de Macky: Karim et Khaf sur la table



Appel au dialogue de Macky: Karim et Khaf sur la table
L’appel du chef de l’Etat Macky Sall en direction de l’opposition n’enchante pas beaucoup de monde. Après le Parti démocratique sénégalais, c’est le MPS/Selal qui s’est montré hostile à l’idée. Mamadou Bamba Ndiaye et Cie soupçonne déjà, à travers cet appel une volonté de liquidation de notre démocratie…Mais le MPS/Selal va plus loin en posant des conditions comme la suivante: Karim Wade et khalifa ne doivent pas être exclus en 2019…

Voici l’intégralité du communiqué

 Le Bureau politique du MPS/SELAL rejette avec force le faux appel du Président Macky SALL qui propose une concertation en vue de modifier des dispositions du Code électoral en direction de la présidentielle de février 2019.
Toute l’expérience vécue depuis 5 ans prouve que cet « appel à la concertation » n’est que la première étape du plan de fraude mis en place pour confisquer la volonté des Sénégalais en 2019.

Un plan faisant suite au sabotage des élections législatives de 2017 qui a abouti à imposer aux Sénégalais une majorité parlementaire frauduleuse et illégitime.

Le MPS/SELAL invite instamment l’ensemble des partis et coalitions de l’opposition à se réunir d’urgence pour élaborer une position et une démarche communes face à cette nouvelle entreprise de fraude.

L’expérience des législatives vient en effet de prouver encore une fois que les démarches solitaires et isolées n’ont pas d’autre résultat pratique que de faciliter les plans de liquidation de notre démocratie.

Aucune « concertation » ne peut être sincère tant que les différents acteurs ne s’engagent pas au préalable, publiquement et par écrit, à respecter les principes minimaux suivants :

Aucun changement ne sera apporté au mode d’élection du Président de la République et, en particulier, toute idée de suppression du deuxième tour est exclue ;
Karim WADE, Khalifa SALL et tous les candidats éventuels de l’opposition auront le droit de se présenter aux suffrages des Sénégalais en 2019 et tous les artifices imaginés pour les éliminer seront abandonnés ;
Aucune décision ne sera réputée adoptée par consensus ou à la large majorité si elle n’emporte pas l’adhésion explicite des principaux partis de la majorité et de la minorité parlementaires au moins ;
Une personnalité ou une commission nommée d’accord-parties sera chargée d’organiser les concertations.
Le MPS/SELAL appelle tous les citoyens à se mobiliser autour de l’exigence de transparence et d’honnêteté qui est trop importante au regard de l’avenir de notre pays pour être laissée entre les mains des seuls appareils politiques.

Fait à Dakar le 3 septembre 2017
Avec metrodakar.net
Lundi 4 Septembre 2017